top of page
Accueil ©

LA RÉVOLUTION CONSCIENTE.

Bienvenue

La recherche et l'étude des causes métaphysiques qui sous-tendent notre réalité m'ont toujours fasciné. J'ai développé des perceptions sensitives puissantes qui me permettent aujourd'hui de mettre des mots simples sur ce qui paraît inaccessible; le psychisme. Qu'il s'agisse d'un écrit, de la voix ou d'un visuel, des informations-clés me parviennent à travers les sens pour traduire absolument tout ce que vous vivez, tant dans le fond - pensées, émotions et sentiments - que dans la forme - expériences et situations concrètes de la vie -. 

 

C'est une révolution de tout ce qui ne s'accorde pas dans vos vies, de tout ce qui ne s'adapte pas, de tout ce que vous croyez juste mais qui pourrait être mieux. Nous vivons dans une société de forme sans fond. Les apparences sont prioritaires par la bien-pensance et la bienfaisance, ce qui est absolument aux antipodes de nos besoins réels en termes d'évolution et de croissance. Ce ne sont que des psychoses auxquelles la majorité humaine répond par des mécanismes de pensées erronées, quelle que soit la culture, quelle que soit la religion, quelles que soient les croyances. Si elles étaient justes, le doute ne ferait pas partie de vos vies.

Je suis autodidacte, mon seul support étant moi-même et la vie. Mon approche est avant tout bienveillante, mais incisive et non complaisante. Avec moi, aucune théorie ni procédé farfelus, la vérité avant tout, même si elle dérange. Mon but est d'orienter mes clients vers une compréhension approfondie d'eux-mêmes et à s'alléger de toute pression mentale et émotionnelle, tout en développant l'intuition par la clarté et le discernement, ce qui nécessite un déconditionnement progressif de la persona construite par influence familiale et sociétale.

C'est un aboutissement de 10 ans d'activités dans le domaine du développement personnel qui inclut quelques milliers de séances privées et des centaines d'événements sous forme de conférences et d'ateliers, en Suisse, en Amérique et en Asie. Parmi ma clientèle, nous retrouvons notamment des psychiatres, psychologues et thérapeutes, des directeurs et hauts cadres d'entreprise, d'autres individuels ainsi que des retraités.

Si vous êtes prêt(e) pour des changements radicaux de vie qui appellent un esprit libéré de toute contrainte, vous êtes au bon endroit. Vous êtes sur le point de sortir d'un long sommeil.

Conditionnement ©

Vous êtes à mille lieues d'imaginer,

à quel point votre esprit est conditionné.

Vous sentez-vous LIBRE ?

L'image que renvoie le monde d'aujourd'hui n'est pas rassurante, et pour cause, l'esprit humain est souffrant, toujours stimulé par une agitation qui mène à l'excès voire à l'épuisement. Le stress est l'essence quotidienne qui pousse à courir dans tous les sens mais rarement dans le bon. Sans s'en apercevoir, la plupart des gens sont en inadéquation avec leurs besoins réels, voilés par la délusion des croyances éducationnelles et sociétales, inconscientes mais omniprésentes. Toutes vos pensées, vos sentiments, les choix que vous posez ainsi que les situations que vous vivez n'en sont qu'un seul et même reflet, quelle que soit la coloration de ce que vous pensez être un équilibre de vie.

Votre quotidien est rythmé par vos habitudes, qui vous amènent forcément un lot de responsabilités et d'obligations. Je parle de la façon dont votre mental s'impose pour avoir un contrôle général sur le déroulement de votre journée et de la suivante, afin de cocher toutes les cases et accomplir toutes les tâches. Le scénario se répète puisqu'il est coutume de tout anticiper.

 

Observez les moments pendant lesquels vous lâchez complètement prise sur ce qui vous accapare. Sont-ils nombreux ?

 

Nous savons très bien que ce fonctionnement est tout sauf bénéfique. Mais restons lucides. Si la charge mentale des uns et des autres dépend du degré de contrôle, elle dépend également de la nature des contraintes qui se noient dans les domaines de vie à travers lesquels nous avons appris à "évoluer" en société; la famille, les relations et le travail. De toutes les façons, le contrôle permanent génère inévitablement de la nervosité, à un moment ou un autre.

Malheureusement, il n'existe qu'une croyance collective commune qui stipule que l'abolition des tracas passe par des médecines dures ou douces pour favoriser la santé mentale et physique. Je ne dis pas qu'elles sont inutiles, mais elles ne seraient pas une réponse absolue si l'humain se connaissait mieux et cessait de vivre dans le déni. Généralement, le stress est toujours compensé par plusieurs facteurs compulsifs tels que notamment; la nourriture, l'alcool, les psychotropes, l'activité physique et la sexualité. La dépendance qu'ils provoquent n'est qu'un rappel d'une absence d'indépendance émotionnelle. Cela ne fait que de panser provisoirement une psychose bien plus profonde.

La peur de MANQUER.

MANQUER D'AMOUR

Solitude ©

Affectif en général, peut concerner la famille, l'amitié ou les relations de couple.

Conséquences ressenties :

 

LA SOLITUDE

Isolement, tristesse,

mélancolie, nostalgie,

angoisse, enfermement.

MANQUER DE TEMPS

Insatisfaction ©

Les loisirs, les projets, les voyages ou tout simplement la qualité accordée au présent.

Conséquences ressenties :

 

L'INSATISFACTION

Ennui, enlisement, irritation, frustration,

déception, découragement.

MANQUER D'ARGENT

Insécurité

Une vie relativement sommaire ou la privation de certains désirs matériels.

Conséquences ressenties :

L'INSÉCURITÉ

Incohérence, incertitude, instabilité, anxiété,

confusion, impuissance.

De quoi manquez-vous le plus ?

 

Il est naturel d'avoir besoin d'amour, de temps et d'argent. Mais l'approche vis-à-vis de ces fondamentaux de l'existence doit impérativement changer, car dès lors qu'ils deviennent un manque à combler, votre système de croyances vous pousse à l'erreur de jugement. Plus précisément et factuellement, l'humain navigue troublement entre ces trois facteurs. Lorsqu'il se sent seul, insatisfait ou insécure, il projette automatiquement son manque à l'extérieur de lui-même et cherchera à le compenser émotionnellement.

À titre d'exemples non exhaustifs, la compensation affective passe par des schémas relationnels passionnels/sacrificiels ou la peur de s'aimer, la compensation de l'horloge active passe par des fantasmes / idéaux de vie décalés ou la peur du changement, la compensation du compte bancaire passe par de la compulsion matérielle ou la peur de l'argent.

 

Cela ne fait que de créer un vide. Ce vide provoque une attente qui multiplie les sentiments lourds. C'est à ce moment-là que la notion d'anxiété apparaît. Elle provoque un conflit interne qui sème le doute. Plus il est profond, plus la vie elle-même devient une contrainte à subir par le stress et la pression qui à terme et au pire des cas, fait lâcher la tête, le corps, ou les deux.

Doctrine.jpg

La réalité que vous vivez

n'est qu'un reflet de votre doctrine.

Comme je le mentionnais plus tôt, l'humain croit évoluer en se calquant sur un système de croyances millénaire, vétuste et complètement erroné, représentant qu'une lente régression pré-implosion. Plus concrètement, nous retrouvons au sein de ce système ; le pouvoir, l'élitisme, la méritocratie, le fanatisme, le sacrifice, les scénarios apocalyptiques. Mais encore, dans une idée d'opposition tout aussi délirante; la culpabilisation humaine, le féminisme exacerbé, les mouvements écologiques, les revendications de genres et j'en passe. Tous ces extrêmes n'apportent aucune stabilité sociale.

 

Les croyances sont d'abord transmises à travers le bagage générationnel, lequel s'accumule dans l'inconscient et densifie rudement les conditionnements, les interdits et les traumas qui deviennent des gardes-fous par les pensées, les sentiments, les choix et les expériences.

 

Dit plus simplement, c'est lourd.

 

En ce qui concerne le stress, il n'est qu'une réaction de vigilance face à ce bagage de souffrances non extériorisées. L'anxiété quant à elle n'est rien d'autre qu'une paralysie de la conscience voilée par un masque, qui génère une pression enracinée dans les moeurs, l'environnement et l'éducation. Ce qui en définitive signifie que tout ce que vous vivez n'est qu'une projection concrète de ce que vous acceptez comme bien/bon/juste, basé seulement au départ sur le système de croyances de vos aïeux.

Il ne vous appartient pas.

Il est si fréquent de parler de transmission, mais pour se sentir fondamentalement libre, il faut éviter de faire des copiés-collés.

Pour vous en rendre compte, voici les éléments qui à priori rythment vos vies.

Identifiez ce qui consume le plus votre capital temps-énergie,

et qui par conséquent génère contrainte et pression ?

 

Survolez les images

ou cliquez en version mobile

jongsun-lee-F-pSZO_jeE8-unsplash.jpg

Tout cela vous nuit.

La sérénité n'est pas la solution.

En nos temps actuels, il est illusoire de concilier un mode de vie embrasé avec une sérénité totale. Si cette dernière était véritablement le point final du bonheur, la meilleure solution serait de vivre coupé du monde, dans un temple, sur une île. Le mouvement est à l'évolution ce que la respiration est à la vie. Mais une évolution saine et réelle n'implique de ne plus produire de schémas répétitifslesquels sont anormaux puisqu'ils ne créent pas l'équilibre, ils le détériorent.

À terme, ce sont ces mêmes schémas qui provoquent la saturation et laissent finalement présager le besoin de sérénité, car l'esprit excessivement embourbé est incapable de percevoir une solution pour s'en décharger. Le mot "sérénité" est juste une illusion palliative utilisée pour du marketing de masse. Vous serez serein(e) lorsque vous ne lutterez plus contre vous-même, vos pensées, vos sentiments, vos émotions, vos choix, vos expériences et vos conclusions.

Les sentiments de solitude, d'insatisfaction et d'insécurité sont uniquement provoqués par des croyances auxquelles tout le monde porte allégeance inconsciemment. Ces croyances provoquent des souffrances émotionnelles qui désagrègent les mécanismes de la pensée, noyant l'identité et les besoins réels dans une persona irréelle.

 

De plus, et j'insiste là-dessus, la libération de la souffrance n'a strictement rien à voir avec les quelconques régressions et/ou dites "libération des mémoires cellulaires" utilisées dans certaines thérapies puisque ce n'est qu'un travail de surface relié à ce que le corps ingère par la lourdeur émotionnelle. Le problème n'est pas la souffrance générée par la croyance mais la source qui a créé la croyance, dont le thème fera l'objet d'un article séparé.

 

Finalement, le mot "croyance" est d'origine religieuse et se traduit littéralement par :

CROIX - Y - EN - SE, signifiant CROIX EN SOI.

 

D'ailleurs, les croix ou autres symboles religieux sont visibles au sommet des édifices ou des montagnes, rappel qu'ils sont au sommet de "l'Esprit" et qu'ils le dirigent. Ne pas faire l'amalgame entre "l'Esprit au sens religieux" et l'esprit humain au sens - état de conscience -.

L'évolution réelle passe par des leçons de vie qui doivent amener des changements progressifs et constructifs dans sa perception de pensée-émotionnelle consciente.

La seule voie pour y parvenir,

c'est la connaissance approfondie de soi,

par la déconstruction du passé.

 

Voici en exergue, les notions importantes auxquelles vous familiariser avant de me rencontrer.

Causalité ©
Logique Universelle ©

Il n'existe qu'une logique de causalité créatrice d'équilibre universel,

du macrocosme au microcosme.

lever du soleil
Connaissance ©

La connaissance consciente de soi ne comporte aucune croyance.

Elle est claire par la logique équilibrée des pensées et des émotions.

Équilibre ©
Soi ©

L'équilibre s'atteint par la connaissance

de tous ses mécanismes inconscients.

Antagoniste ©
Ignorance' ©

L'antagoniste est l'ignorance, véhiculée par les religions et autres dérivés spirituels depuis des millénaires.

Croyance ©
Ignorance ©

L'ignorance pousse à croire en une figure autre que soi-même,

qu'elle soit humaine ou archétypale.

Chaos ©
Chaos ©

L'ignorance crée le doute, le doute génère la peur,

la peur sème le chaos.

Illusion ©
Erreur ©

Il n'existe pas de croyances limitantes puisqu'elles sont toutes illusoires.

Elles définissent forcément la limitation et l'erreur.

Interdits ©
Liberté ©

Accéder à son identité et ses besoins réels implique

la déconstruction totale de son système de croyances.

Vraie vie ©
Vraie Vie ©

La vraie vie commence 

lorsque vous en êtes définitivement affranchi.

Les deux seuls éléments qui peuvent générer de la lourdeur dans votre vie sont
vos attentes, et vos relations. 

Newsletter

Merci pour votre inscription !

bottom of page